Vitrographie — Aluminocopie, Nardigraphe

Procédé d'impression sur verre

illustration schéma brevet technique vitrographique
Dessin technique d'une amélioration technique des appareils autographiques portatifs (1909). Source: INPI

Technique vitrographique

La technique de la vitrographie est donnée grâce à un article d'une revue pédagogique de 1949. C'est celle de l'aluminocopie, système qui s'apparente au nardigraphe qui a été développé par l'instituteur Dudouit un peu avant 1950 pour rendre accessible la vitrographie aux écoles pauvres.

Voici le principe général: si en lithographie l'impression d'une feuille se fait sur une pierre, en vitrographie, l'impression se fait sur une vitre en verre dépoli. Ainsi le cliché, c'est-à-dire la plaque sur laquelle on va reporter un tracé original sur une feuille vierge, est réalisé sur une vitre qui, contrairement à certains procédés hectographiques comme la gélatine, peut servir indéfiniment. En appliquant un dessin réalisé à l'encre basique sur la vitre sensibilisée par une solution adjuvante se produit une réaction chimique: il y a précipitation là où il y a eu contact entre l'encre et le verre sensibilisé qu'il conviendra de fixer ensuite avec un mordant. Ce mordant, en plus de fixer le précipité, retiendra l'encre d'imprimerie. Il s'agira enfin de badigeonner de l'encre d'imprimerie sur la surface du verre (l'encre ne se fixera que sur les parties « mordues »), de placer une feuille contre la vitre et d'appliquer une pression.

Livret: Imprimer sur le pouce

extrait_livret
Extrait fascicule sur l'aluminocopie. 2018.

[Je suis encore en train d'expérimenter]… Dans ce fascicule que vous pourrez télécharger en pdf ici bientôt pour trouverez les indications techniques pour réaliser des documents par la vitrographie (la documentation relative aux procédés techniques est déjà disponible dans les références présentes dans les notes de page de wikipédia et bientôt sur ce site…). Étant encore en train d'expérimenter les aspects chimiques sous-jacents, je préciserai la composition chimique si jamais je parviens à rationnaliser les essais. [Notes pour moi: penser à utiliser les ressources de prepostprint.org pour générer des livres. https://prepostprint.org/doku.php/fr/resources].

Chimie

Avec le système de l'aluminocopie détaillé dans les revues pédagogiques, nous obtenons la composition du sensibilisateur, de l'encre spéciale ainsi que du mordant. Le sensibilisateur est composé de sel d'alun (ou alun de potassium), d'eau et de glycérine. L'encre, elle, doit être basique; pour cela on mélangera de la « bonne encre de stylo » avec du bicarbonate de soude voire de l'ammoniaque. Le mordant que l'on applique pour fixer le produit de la réaction entre l'encre basique et le sensibilisateur (une alumine) est une solution de benzoate de sodium, qu'il convient d'utiliser avec précaution.

Composition du sensibilisateur


160ml. d'eau — 10gr d'alun de potassium — 50ml de glycérine — 7ml d'acide chloridrique.

Composition du mordant


50ml. d'eau — 10gr benzoate de sodium — 50ml de glycérine —

Composition de l'encre basique


50ml. d'encre 2ml d'ammoniaque.

Faire de l'encre d'imprimerie