Ça y est. Après la longue ère glacière qui s’est abattue sur ce blog pendant plus de six mois, se lève un jour nouveau, celui des lendemains qui chantent. Enfin, la ré-ouverture du blog.
Tout n’est pas encore opérationnel, des erreurs doivent êtres encore disséminées ici et là. Voire même ici, là.

 

Le maire du blog va bientôt couper le ruban. Fantastique!